Commune de Saint Quentin de Baron, village au cœur de l’Entre-deux-Mers

logo du site
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,

Accueil du site > Pages Annexes > Monument aux Morts

Monument aux Morts

Monument aux Morts de Saint Quentin de Baron

Le Monument aux Morts de Saint Quentin de Baron :
un lieu sacré, chargé de vie et d’espoir.

Chaque Monument aux Morts est unique et porte son propre message. Celui du village est représenté par une colonne de vie brisée en son sommet, symbole de la vie brisée des soldats. En haut de cette colonne sont gravées la Palme de la Victoire (ou Palme du Martyr) et la Croix de Guerre, décoration militaire symbole de bravoure.

« Aux Enfants de Saint Quentin de Baron Morts pour la France 1914-1918 »

Cette épitaphe rappelle le sacrifice pour la Nation de ses forces vives. Suivent les noms des soldats du village morts pour la France, gravés par ordre alphabétique, sans ajout du lieu de leur mort ni de leur grade, dans le but de créer une véritable égalité entre les morts.

Sur la plaque ornementale fixée sur la base de l’édifice, on retrouve la Palme de la Victoire contre le bras de l’allégorie de la République. Marianne est ici représentée par Athéna, déesse grecque de la Sagesse, de la Guerre et de la Stratégie militaire. Elle est tête nue et sans arme : la Patrie s’apprête à récompenser le Poilu mort au combat de sa propre couronne de lauriers, symbole des vertus militaires et de l’héroïsme. Elle vient de déposer près du soldat un rameau d’olivier, symbole de paix et de Gloire.

Monument aux Morts de Saint Quentin de Baron

"La Der des Der"

Une femme et une petite fille drapées apparaissent en arrière-plans sur des ruines. Cette figure exprime le deuil et la profonde tristesse ressentie à la suite de la perte d’un proche, un père, un époux ou un frère à la guerre. Elle marque aussi la profonde reconnaissance de la population restée à l’arrière envers chaque soldat tué au combat, lui qui est mort pour que la paix revienne et que la vie continue : la mère et l’enfant symbolisent les générations à venir, celles qui ne devront pas connaître la guerre, puisque les poilus étaient convaincus de combattre pour « la Der des Der ».

"Plus jamais ça !"

Autour de l’édifice, des obus. Ces pièces d’artillerie qui ont causé mort et destruction rappellent la violence de la guerre mais, paradoxalement, sont là pour rassurer : ces obus, obtenus comme butin de guerre, sont enchaînés, démilitarisés, scellés dans le sol comme empêchés de nuire pour porter le message pacifiste des anciens combattants : Plus jamais ça !

Ces obus et ces chaînes délimitent l’espace sacré du monument, qu’il ne faut pas franchir. Seuls les anciens combattants et le maire de la commune peuvent pénétrer cette parcelle de sol.

Immortels

Aujourd’hui, presque 100 ans après la guerre, grâce à ce monument nous connaissons toujours le nom des soldats tombés pour la France. Sa colonne de vie est la matérialisation symbolique de leur immortalité dans la mémoire de nos concitoyens.

Interprétation de Béatrice Allais

Monument aux Morts de Saint Quentin de Baron



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF